La MJC La Maisoun accueille cette semaine une résidence d’artistes !

Maison des Jeunes et de la Culture en Gascogne Toulousaine

Les 2 compagnies de théâtre toulousaines Rends toi Conte et Chat perché se sont associées pour mettre sur pied une nouvelle création pour adultes intitulée « D’amour, de folie et de mort ».

Les deux comédien·ne·s Anouchka Pasturel et Brice Pomès, à l’origine de la création de cette pièce de théâtre se sont entouré·e·s de Pierre Olivier Bellec pour son œil extérieur dans la mise en scène, de Margot Falletty pour la création lumière et de Benoît Boriès pour la réalisation sonore.

Ils proposeront, chose rare dans le milieu, une création dans le genre théâtral fantastique, où la place de l’imaginaire de chaque spectateur est recherchée à travers un théâtre parlé et visuel, la valorisation des différents objets scéniques, des jeux de lumière travaillés et une réalisation sonore spécifique.

La pièce s’inspire de deux nouvelles d’Horacio Quiroga, auteur uruguayen du 20è siècle de la même veine qu’Edgard Allan Poe ou encore le prix Nobel de littérature Garcia Marquez (considéré comme le précurseur du réalisme magique, courant artistique qui insère des éléments magiques et des motifs surnaturels dans des situations se rattachant à un cadre historique, culturel et géographique avéré). Ces deux nouvelles, courtes, sont agrémentées dans la production théâtrale de la vie tragique d’Horacio Quiroga.

Pour cette création artistique, ils s’appuient sur des références cinématographiques comme Dracula (de F. F. Coppola) ou encore Rosemary’s Baby (de Roman Polanski), et tirent également inspiration de la « culture pop » à travers des séries comme Black Mirror ou les contes de la Crypte.

La pièce aborde des thèmes aussi variés que l’amour, la folie, les rapports humains, l’étrangeté, la mort… Loin d’un conte de fée, « ça se termine mal, mais, comme dans un film d’horreur, le spectateur tire son plaisir de se dire que ça ne peut pas nous arriver » explique Brice Pomès. Le décor, travaillé autour d’objets de la vie quotidienne, mais détournés de leurs usages, est en parfaite cohérence avec la scénographie.

Cette résidence de création est co-produite par le théâtre toulousain Le Grand Rond où la première représentation de la pièce sera jouée du 21 au 25 février 2023. Les artistes sont contents d’être soutenus par la MJC La Maisoun pour cette création. Ils y trouvent, outre une salle techniquement bien équipée, des conditions d’accueil (salle de repas et de pause, grands espaces) propices à la création, aux échanges.

Lors de cette session, ils travaillent les textes, le rythme de la pièce, testent différents jeux de scène. Ils sont aidés en cela par les conseils de Pierre Olivier Bellec et Margot Falletty eux-mêmes comédiens. Lui offre un œil nouveau, écoute les besoins, attentes et objectifs des acteurs-réalisateurs, facilite le dialogue ; elle apporte de nombreuses propositions en création lumière. Ensemble, les 5 professionnels de la scène proposent des idées, testent, tentent, innovent, recommencent, jusqu’à ce que les émotions voulues soient ressenties. Cette création artistique est dont bien un maillage des compétences de chacun d’eux.

A la suite de cette résidence, d’autres sont prévues avant la diffusion de ce spectacle. Ils seront accueillis par « Le tracteur » à Cintegabelle ou encore le théâtre du Pont Neuf à Toulouse.